« Retour à la page précédente

L'Alsace dans l'Europe gothique (1400)

L'Alsace dans l'Europe gothique (1400)
Publié par: Editions Lieux Dits

Parution : Mars 2008
Couverture cartonnée gaufrée, jaquette
Format : 24 x 30 cm
208 pages
230 images

ISBN : 9782914528498

consulter mon panier

42,00 €

Loading Mise à jour du panier...

Balade au cœur de l´Alsace gothique

Construit autour de 4 thèmes qui sont autant de promenades artistiques parmi les édifices les plus remarquables d’Alsace, de Bâle et du Bade-Würtemberg, ce livre emmène le lecteur à la découverte d’œuvres et de monuments représentatifs du mode de vie et de la production de Strasbourg et des autres foyers artistiques du Rhin supérieur.

Une « marque » régionale qui transparaît dans les grands chantiers de l’époque, tels les cathédrales de Strasbourg et de Fribourg-en-Brisgau, l’abbatiale de Niederhaslach ou la collégiale de Thann, des réalisations qui combinent architecture, sculpture et art du vitrail.

4 circuits touristiques et culturels à découvrir

Les 4 chapitres correspondent à 4 circuits, mis en valeur sur les sites par une signalétique particulière :
- Strasbourg, images d’une ville en 1400 / parcours en ville ; seigneurs, bourgeois et clercs, les formes du pouvoir en Alsace autour de 1400
- parcours en Alsace du nord / construire et habiter (maisons à pan de bois)
- parcours en centre Alsace / les grands chantiers et leurs influences
- parcours de part et d’autre du Rhin.

L´art du Moyen Âge

Au tournant du XVe siècle, d’un bout à l’autre de l’Occident, la création artistique est marquée par un langage commun, raffiné, linéaire et fluide, appelé en allemand weicher Stil ou « style moelleux ». Ce « gothique international » reflète les nombreux échanges entre les grands centres artistiques que sont alors les principaux lieux de pouvoir en Europe. Dans ce contexte l’Alsace — et notamment Strasbourg — fait preuve en cette fin de Moyen Âge d’une grande vitalité artistique dont témoigne cet ouvrage.

Fruit de la recherche de nombreux spécialistes en histoire médiévale et histoire de l’art, l’ouvrage bénéficie également d’une iconographie exceptionnelle, qui offre une vision souvent inédite et émouvante de ces chefs d’œuvre de l’art gothique.

 

L´image générale d´une ville hérissée de tours est à retenir. La cathédrale n´est pas encore terminée mais le massif occidental culmine déjà à 70 mètres. La tour de croisée Saint-Thomas a 40 ans. Le vieil édifice roman de Saint-Martin s´est vu complété depuis peu par 2 tours. Les autres édifices religieux, souvent construits à l´époque romane ou par les ordres mendiants, donc sans clocher mais avec parfois des clochetons très élancés, ne donnent pas le même sentiment de verticalité. Quelques bâtiments publics sont bien visibles en périphérie. Le Pfennigturm, avec ses 4 niveaux, avant même qu´un cinquième lui soit rajouté en 1414, est déjà remarquable. Le Grand Hôpital, construit directement au contact du mur d´enceinte est, forme une barre surmontée d´un important toit à plusieurs niveaux de comble qui ne peut passer inaperçu. Mais ce sont les 35 tours, hautes de 30 à 40 mètres et la dizaine de portes fortifiées, associées à un double fossé défensif qui impressionnent le plus. Bien que tardive, puisque postérieure à la construction de la flèche de la cathédrale, et difficile d´interprétation dans le détail, la vue de la ville éditée dans la chronique de Nüremberg en 1493 évoque bien ce caractère particulier des villes d´occident de la fin du Moyen Âge, hérissées de hautes tours défensives ou cultuelles, sortes de gratte-ciel avant l´heure.

Inventaire du patrimoine, région Alsace

Collectif

 

LoadingMise à jour...