« Retour à la page précédente

Le canal de Berry

Le canal de Berry
Publié par: Editions Lieux Dits

Parution : Janvier 2001
Couverture souple à rabats
Format : 11 x 22,5 cm
72 pages
100 images

Collection Itinéraires du patrimoine

ISBN : 9782905813282

50% de réduction

consulter mon panier

3,50 €

Au lieu de 7,00 €

Loading Mise à jour du panier...

D´écluse en écluse, flânerie le long du canal de Berry

Plusieurs associations luttent pour la redécouverte et la réouverture du canal afin que chacun puisse goûter le charme d’une échappée le long de l’eau, le tourisme fluvial se développant. En effet, la structure et l’activité du canal ont profondément marqué le paysage et, même délaissé, il offre une atmosphère particulière qui incite à la flânerie. Le patrimoine technique que représentent les ouvrages (écluses, barrages, ponts, maisons éclusières) et la traversée de beaux paysages montrent à celui qui sait cheminer le long du canal de Berry qu’il mérite qu’on s’y arrête.

L´histoire et la construction du canal

Ouvert à la navigation entre 1829 et 1841, le canal de Berry s’étend sur plus de 320 kilomètres. La voie d’eau a connu ses heures de gloire à l’extrême fin du XIXe siècle, période durant laquelle le trafic atteint plus de 1 600 000 tonnes annuelles de marchandises mais le choix d’établir un canal à petit gabarit va rapidement limiter ses prétentions et entraînera son déclassement en 1955.

 

 

 

 

Déjà, en 1884, une famille visite les canaux et rivières de France sur un bateau de plaisance de 12 sur 2,60 mètres tiré par un cheval. Ils souhaitent descendre la Loire entre Orléans et Tours, remonter le Cher puis le canal de Berry jusqu´à Marseilles-lés-Aubigny enfin retourner à Lyon, leur résidence, par le canal latéral à la Loire, le canal du Centre et la Saône. À l´exemple de ce tourisme des canaux très précoce et sans doute marginal, des associations œuvrent aujourd´hui pour la réouverture du canal afin que chacun puisse goûter le charme d´une échappée le long de l´eau. La réhabilitation en cours de la section comprise entre Saint-Avertin et Vierzon (canal et Cher canalisé) ouvre de nouvelles perspectives. Par ailleurs, depuis 1978, des bénévoles ont ouvert un musée sur le canal, à Magnette dans l´Allier (commune de Reugny), puis 2 autres plus récemment, à Dun-sur-Auron et à Marseilles-lés-Aubigny. Y sont rassemblés des objets relatifs à la vie sur le canal, aux ouvrages construits et aux bateaux. La protection récente au titre des monuments historiques du barrage de Mazelles sur le Cher à Thésée (Loir-et-Cher), le patrimoine technique que représentent les ouvrages, la traversée de beaux paysages montrent à celui qui sait cheminer le long du canal de Berry qu´il mérite qu´on s´y arrête.

Inventaire du patrimoine, région Centre

Par Valérie Mauret-Cribellier
Chercheur à la direction de l’inventaire du patrimoine de la Région Centre, Valérie Mauret-Cribellier s’est spécialisée dans l’étude du patrimoine des canaux et des voies d’eau navigables. Elle est l’auteur de nombreux ouvrages et articles sur ce sujet et conduit actuellement une recherche sur les anciens aménagements portuaires de la Loire moyenne.

Photographe : Robert Malnoury

LoadingMise à jour...