« Retour à la page précédente

Au sud de Versailles

Au sud de Versailles
Publié par: Editions Lieux Dits

Parution : Octobre 2001
Couverture souple à rabats
Format : 21 x 29,7 cm
88 pages

collection Images du patrimoine

ISBN : 9782905913333

Buc, Jouy-en-Josas, Les Loges-en-Josas et Toussus-le-Noble (50% de réduction)

consulter mon panier

7,50 €

Au lieu de 15,00 €

Loading Mise à jour du panier...

Du grand parc de Versailles...

Ce livre, qui pourrait s’appeler « du plaisir des rois à la tristesse d’Olympio », nous conduit du grand parc de Versailles au hameau des Metz. Dans l’écrin naturel de la vallée de la Bièvre, et sur le plateau du Hurepoix, les villages ont de longue date développé leurs activités. Lorsque la monarchie se fixe à Versailles, les richesses du terroir attirent la cour tandis que les plaisirs de la chasse et les nécessités d’alimenter le parc en eau modifient durablement les paysages : le mur du grand parc, les pavillons d’entrée qui subsistent, les étangs et l’aqueduc de Buc, célébré par Victor Hugo, nous invitent à de belles découvertes.

Au musée de la Toile de Jouy...

Le musée de la Toile de Jouy permet de retrouver toute la magie de ces étoffes aux motifs célèbres qui se consacre à l’aventure de la manufacture d’Oberkampf. Depuis 1977, ce musée honore Oberkampf, immigré allemand qui deviendra l’un des plus grands entrepreneurs de son temps, et commémore cette grande aventure industrielle. Le musée compte près de 7 000 pièces, témoignage du goût pour la toile de Jouy pour costumes et tissus d’ameublement, du XVIIIe au XXIe siècle.

En passant par le hameau des Metz

De châteaux en villas, de chalets en maisons de campagne, ce livre reconstitue l’atmosphère d’une villégiature dont l’apogée, dans les premières années du XXe siècle, se situe au hameau des Metz, véritable microcosme proustien.

Sans oublier le fort de Buc et l´envol
des premiers aviateurs !

La présentation du fort de Buc, puis la grande aventure de l’aviation qui connaît à Buc et à Toussus-le-Noble ses premiers envols, complètent ce panorama riche et varié issu des enquêtes de l’Inventaire général.

Directement inspirée du savoir-faire indien, l´impression sur tissu se fait à la planche de bois pendant les 10 premières années d´activité de la manufacture Oberkampf (1760-1770). Il s´agit d´un bloc composé de plusieurs couches de bois sur lequel le graveur reproduit en relief le motif à imprimer. Il y a autant de planches ainsi gravées que de couleurs à appliquer sur la toile. Pas moins de 266 outils sont nécessaires au travail du graveur. Très vite la technique est améliorée par l´utilisation d´abord de laiton ou de cuivre pour sertir les motifs, puis de plomb pour graver l´ensemble de la planche. Ce sont les plombines reconnues pour leur solidité. La teinture des toiles nécessite en outre une grande maîtrise des procédés chimiques pour l´impression des mordants qui vont permettre de révéler les gammes de rouge, noir et brun par des bains de garance, puis pour l´impression des couleurs d´application à la planche de bois ou au pinceau (jaune, bleu et vert). Le tissu est ainsi garanti « bon teint », comme l´indiquent les chefs de pièce des étoffes.

Inventaire du patrimoine, région Île-de-France

Par Collectif
Photographe : Stéphane Asseline, Christian Décamps

 

LoadingMise à jour...