« Retour à la page précédente

Boulogne-Billancourt,
ville d´art et d´essai (broché)

Boulogne-Billancourt,  <br />ville d´art et d´essai (broché)
Publié par: Editions Lieux Dits

Parution : Décembre 1997
Couverture souple à rabats
Format : 21 x 29,7 cm
116 pages
229 images

Collection Images du patrimoine

ISBN : 9782905913210

1800-2000
(50% de réduction)

consulter mon panier

6,00 €

Au lieu de 12,00 €

Loading Mise à jour du panier...

Boulogne-Billancourt, histoire d´une ville
en métamorphose

Restituer la richesse multiforme de la cité de Boulogne-Billancourt constitue le défi de ce livre d´histoire consacré au patrimoine de cette ville d´Île-de-France. Une croissance, issue de la révolution industrielle et urbaine qui place entre les deux guerres la ville sous les feux de la modernité, n’a depuis lors cessé de la métamorphoser.

Jardins Albert Kahn, hôtel de ville Tony Garnier,
usines Renault...

Tout alentour de l’église des Menus, de l’hôtel de ville de Tony Garnier, des jardins Albert Kahn, des hôtels particuliers des années 1930 et des usines Renault, bien des richesses insoupçonnées sont à découvrir. Antoine Le Bas et Philippe Ayrault, ont pendant près de deux ans scruté rues, cours, cités, villas et ensembles architecturaux. Laissez-vous entraîner dans leur sillage !

Version brochée

 

 

 

Dès 1893, le banquier parisien Albert Kahn cherche à s´établir dans un lieu propice à la création de son œuvre consacrée au développement de la coopération entre les peuples. Il commence par louer, puis achète en 1895 plusieurs maisons avec dépendances et jardins, bâties durant la seconde moitié du XIXe siècle. Il acquiert aussi plusieurs parcelles en cœur d´Élot lui permettant de créer une mosaïque de jardins paysagers. Dès 1895, il aménage le verger, le jardin français, avec son palmarium, et le jardin anglais, probablement à partir d´un jardin préexistant qui comportait déjà volière, laiterie et maison de jardinier. La forêt bleue est entreprise vers 1900 ; le jardin japonais, commencé en 1898, comporte ponts, temples de jardin, maisons paysannes, maison du thé, torii, pagode et rivière. La forêt dorée et la forêt vosgienne ont été réalisées, respectivement, aux environs de 1896 et 1902. Le jardin chinois et le jardin alpin, contemporains, ont disparu depuis. Des travaux ont modifié l´aspect d´une partie du jardin japonais. Albert Kahn pourrait avoir conçu et entrepris avec ses jardiniers la forêt vosgienne ; l´architecte paysagiste Achille Duchêne a dû intervenir pour le jardin français et la roseraie. Le jardin japonais est sans doute né d´un voyage au japon effectué par Albert Kahn en 1898. Un pavillon réunissait « La Société autour du monde », cercle destiné à favoriser un développement pacifique des rapports internationaux ; d´autres maisons abritaient « Les Archives de la planète », entreprise d´« inventaire » de l´humanité. Aujourd´hui l´« espace départemental Albert-Kahn, jardins et collection » s´attache, à la fois, à restaurer des jardins en constant renouvellement, à conserver un trésor inestimable d´archives photographiques, enfin, à faire connaître cet ensemble prestigieux et la pensée de l´homme qui en fut l´instigateur.

Inventaire du patrimoine, région Île-de-France

Par Antoine Le Bas
Photographe : Philippe Ayrault

 

LoadingMise à jour...