« Retour à la page précédente

Conflans-Sainte-Honorine, terre de confluences

Conflans-Sainte-Honorine, terre de confluences
Publié par: Editions Lieux Dits

Parution : Décembre 2005
Couverture souple à rabats
Format : 24,3 x 29,7 cm
128 pages
297 images

Collection Images du patrimoine

ISBN : 9782905913456

50% de réduction

consulter mon panier

14,00 €

Au lieu de 28,00 €

Loading Mise à jour du panier...

Village médiéval, bateaux mouches et péniches
à Conflans-Sainte-Honorine

Pour l’automobiliste pressé qui franchit le viaduc de la nationale 184 au petit matin, Conflans-Sainte-Honorine évoque un village médiéval dont le donjon et la flèche de l’église émergent de la brume. Le cycliste aventureux, qui flâne le long de l’ancien chemin de halage transformé en voie verte et, venant d’Herblay, découvre un ponton de bateaux mouches puis plus loin, sur le port Saint-Nicolas, les ancres, les mâts et les gouvernails des dizaines de péniches amarrées les unes aux autres, voit renaître cet âge d’or où la batellerie sillonnait la Seine et l’Oise.

Patrimoine industriel et chemin de fer

Le voyageur ensommeillé de la ligne de chemin de fer Paris-Mantes par Argenteuil entend, quand il aperçoit une belle usine désaffectée, le brouhaha qui accompagnait la sortie des ouvriers et des ouvrières de LTT, et se rendort attristé par les ouvertures murées qu’il a aperçues.

Musée de la Batellerie et exotisme

Le randonneur imaginatif qui monte le coteau à la recherche du musée de la Batellerie et se retrouve rue de la Côte-Penon dont nulle voiture ne vient troubler la tranquillité, se demande un court instant, quand il entrevoit un palmier, s’il n’a pas été par erreur transporté dans une île exotique.

Conflans, un patrimoine de contrastes...

Conflans est une ville aux mille visages dont la découverte, riche de multiples surprises, se mérite et s’enrichit à chaque pas, d’une belle corniche moulurée, d’une lucarne passante, de celliers creusés dans la roche, de rues pavillonnaires, de villas de villégiature, d’un château classique et d’un prieuré médiéval.

Lorsque le naturaliste Antoine Nicolas Duchêne visite Conflans-Sainte-Honorine en 1786, il est frappé par un site exceptionnel. C´est « un endroit très fort », écrit-il, « toutes les maisons sont bâties les unes sur les autres comme en gradin. L´église est sur la hauteur et sépare le village en deux… ». Sans parler des premières installations préhistoriques qui remontent au néolithique, et qui en tiraient déjà parti, toute l´histoire de la ville est liée à ce site, autour des potentialités défensives de l´éperon rocheux sur lequel se trouve la tour Montjoie et de la convergence d´un fleuve et d´une rivière, la Seine et l´Oise. C´est parce que le lieu offrait un abri sûr que les reliques de sainte Honorine y furent cachées en 876 pour échapper au pillage des Vikings. Elles y restèrent une fois les Normands sédentarisés et furent à l´origine de la fondation par le comte de Beaumont en 1080 d´un prieuré dépendant de l´abbaye normande du Bec-Hellouin. Lorsque, au XVIIe siècle, la voie d´eau fluviale remontant vers Paris prend de l´importance, Conflans acquiert une position stratégique car elle est située à un endroit où les bateliers doivent passer de la rive droite (en amont) vers la rive gauche (en aval). Les hommes, puis les animaux, qui effectuent le halage doivent donc traverser le fleuve. La proximité de Paris et de Versailles, la beauté du panorama en font un lieu de villégiature dès l´Ancien Régime, comme l´attestent le château de Théméricourt et la résidence de la maîtresse de Mercy-Argenteau, ambassadeur de l´empereur d´Autriche auprès de Louis XVI. Enfin, on ne saurait évoquer Conflans sans parler des carrières. Le calcaire lutétien qui affleure le long des coteaux bordant la Seine et l´Oise donne lieu à une exploitation d´intérêt local puis, avec le banc royal, d´intérêt régional exportée par voie d´eau vers Paris. L´eau et le rocher, sainte Honorine et son prieuré, la tour Montjoie, la batellerie et la villégiature, les carrières et la proximité de Paris, tels sont les mots-clés de l´histoire de Conflans que cette première partie se propose de présenter.

Inventaire du patrimoine, région Île-de-France
Photographe : Stéphane Asseline

 

LoadingMise à jour...