« Retour à la page précédente

L´humanité en guerre

L´humanité en guerre
Publié par: Editions Lieux Dits

Parution : Avril 2009
Couverture cartonnée toilée gaufrée avec jaquette
Format : 28 x 28 cm
248 pages

ISBN : 9782914528672

consulter mon panier

9,90 €

Au lieu de 36,00 €

Loading Mise à jour du panier...

L´histoire et le travail de la Croix-Rouge en photographies

À l’occasion du 150e anniversaire de la bataille de Solferino, qui a déterminé la fondation de la Croix-Rouge internationale par Henri Dunant, cet extraordinaire et bouleversant recueil de photographies retrace 150 ans de crises humanitaires provoquées par la guerre, et l’action du Comité international de la Croix-Rouge pendant cette même période.

James Nachtwey, Sebastian Salgado et bien d´autres grands photographes... au service de la cause humanitaire

Le livre regroupe plus de 200 photos provenant des archives du CICR et remontant aux années 1860. Fruit du travail de photojournalistes de renom tels que James Nachtwey, Sebastian Salgado, Ron Haviv, Franco Pagetti et Nick Danziger, ainsi que de collaborateurs du CICR, chaque cliché, généralement inédit, est reproduit dans une remarquable qualité d’image.

Le CICR, la guerre et les photographies

De la guerre civile des États-Unis d’Amérique jusqu’aux terribles conflits de ce début de XXIe siècle, les photographes ont su fixer dans leur objectif le courage, la dignité, le défi, l’espoir qui surgissent dans un environnement de violence et de misère. Chacune de ces photographies, chacun de ces visages nous demande de nous lever et d’aider notre prochain.

 

 

On dit qu’1 image vaut 1 000 mots. Pour un photographe, ce dicton peut être inversé : 1 mot vaut parfois 1 000 images. « Génocide », « famine », « guerre », « épidémie » — ce sont des mots comme ceux-là qui sont à l’origine du CICR et de dizaines d’autres organisations humanitaires, et qui ont donné aux photographes l’envie de prendre des risques et d’affronter des épreuves.

Même si on ne les a pas toujours considérées sous cet angle, la photographie documentaire et l’action humanitaire existent indéniablement en symbiose, une des principales fonctions de la première étant de compléter et de soutenir la seconde. Les photos qui décrivent l’action du CICR constituent des archives visuelles de la souffrance humaine, et ce, depuis la fin du XIXe siècle jusqu’à nos jours. Il semble parfois que l’humanité a vécu et vit encore une suite de cauchemars. Si l’on revient sur le passé, il est difficile d’accepter la nécessité du massacre systématique de la guerre des tranchées, l’internement cruel de millions de personnes sur la seule base de leurs convictions religieuses, l’utilisation de gaz toxiques pour faciliter l’extermination industrialisée d’hommes, de femmes et d’enfants, le recours à la famine en tant qu’arme de destruction massive, les bombes à sous-munitions, les mines au phosphore blanc et les mines terrestres, les obstacles idéologiques à la liberté, la déportation, l’esclavage, la torture, la destruction organisée d’une tribu entière au moyen d’outils agricoles employés comme armes. Pourquoi recourt-on continuellement à de telles méthodes ? Pourquoi ne peut-on pas trouver de meilleurs moyens pour régler le problème de nos différences ?

Poser ces questions semble aussi futile que l’obligation que nous avons de continuer à les poser. Jusqu’à ce que nous trouvions des réponses satisfaisantes, le mieux à faire est d’essayer d’alléger les souffrances inouïes endurées aujourd’hui par des millions de personnes. S’en rendre compte est le fondement de l’action humanitaire, et le CICR a toujours été un précurseur dans ce domaine.

Teste de Caroline Moorehead, Comité international de la Croix-Rouge
Photographies : Collectif. De nombreux photographes dont James Nachtwey, Sebastian Salgado, Ron Haviv, Franco Pagetti et Nick Danziger, ainsi que de collaborateurs du CICR,

 

LoadingMise à jour...