« Retour à la page précédente

Être sage-femme

Être sage-femme
Publié par: Editions Lieux Dits

Parution : Mai 2013
Couverture souple à rabats
Format : 15 x 22 cm
120 pages
26 images

ISBN : 9782362190674

consulter mon panier

12,00 €

Loading Mise à jour du panier...

Sage-femme : écoles, travail quotidien, témoignages.

« À chaque accouchement je frissonne d’émotion. »

Le plus beau métier du monde, selon la formule consacrée ! Qu’en pensent les sages-femmes ? Ce livre les suit dans leur quotidien à l’hôpital, en clinique, en libéral, dans les services de PMI. Il montre la pluralité de leurs pratiques, leurs moments de joie à l’apparition de la vie, mais aussi leurs doutes et leurs difficultés : pas toujours facile d’exercer une activité technique, médicale, tout en instaurant avec chaque patiente une relation de confiance et de proximité. Le métier est d’ailleurs en pleine mutation, et évolue vers plus de suivi et plus de responsabilités.

Beaucoup plus complet et approfondi qu’une fiche métier, un outil d’orientation, pour confronter sa motivation à une description concrète du travail.

Au fil de l’ouvrage et à travers de nombreux témoignages, cette profession médicale méconnue du grand public affirme son humanisme, sa générosité et son regard spécifique sur ce que donner la vie signifie.

Avec en fin d’ouvrage, les liens et adresses utiles pour tous celles et ceux qui envisagent d'exercer cette profession.

La collection Être

En présentant les bons comme les mauvais côtés du métier, les plaisirs et satisfactions des professionnels au travail comme leurs frustrations, les livres de la collection Être guident le lecteur dans le choix d’un métier et d’une formation professionnelle. Chaque livre dépeint de façon concrète le travail au quotidien, mais montre aussi comment les professionnels vivent leur travail, et quelles sont les répercussions du métier sur la vie personnelle : quelles contraintes horaires, quelles possibilité de concilier carrière professionnelle et responsabilités familiales, quelle reconnaissance dans la société, quels salaires, quelles différences entre hommes et femmes au travail... Cette collection rend accessible à tous (adultes, adolescents dès la 5°) les enquêtes approfondies réalisées auprès des professionnels par des sociologues spécialistes d´un métier qu´ils ont souvent eux-mêmes exercé ou enseigné.

Des livres pour l´orientation et la reconversion

L’objectif des titres de la collection Être est de rendre plus concret le monde très fermé du travail, à la manière d´un stage en entreprise, et de remettre en cause les préjugés que nous avons bien souvent sur les métiers. Comme tous les titres de la collection Être – créée avec le soutien de l’Onisep et du ministère de la Culture – ce livre est destiné aux jeunes qui s’orientent dans le monde du travail, aux adultes en reconversion, aux acteurs de l’orientation et de la formation et à tous ceux qui souhaitent mieux comprendre le monde du travail aujourd´hui.

Feuilleter

Une journée avec Christelle, sage-femme libérale qui pratique l’accompagnement global

9h. Christelle vient de déposer ses enfants à l’école. Elle va directement voir sa première patiente. Margot a accouché à l’hôpital local il y a quelques jours. Christelle avait suivi sa grossesse, fait la préparation à la naissance et la suivait avant sa grossesse pour sa contraception. Les deux femmes se connaissent depuis deux ans maintenant. L’accouchement de Margot a été laborieux mais globalement elle est satisfaite du suivi sur place. Elle regrette juste que Christelle n’ait pas pu être disponible pour elle ce jour-là. Christelle lui explique à nouveau qu’elle ne peut pas accepter tout le monde mais uniquement quatre femmes par mois pour le suivi de l’accouchement. La visite à domicile commence donc par le récit de ce premier accouchement avec ses moments de doute, ses réussites et ses angoisses. Margot a « tenu » jusqu’à 6 cm puis elle a demandé une péridurale. L’accouchement n’a pas tardé et peu de temps après elle donnait naissance à Lucas, un petit garçon de 3 500 g. Le récit de Margot continue, avec les péripéties du service de suites d’accouchement, les discours différents sur l’allaitement maternel, les auxiliaires et sages-femmes qui changent presque tous les jours, les nuits blanches, les doutes si Lucas prenait bien le sein… Christelle va commencer par la rassurer et lui dire que de toute façon son expérience est la chose la plus importante, qu’elle doit s’écouter et que pour un premier c’est toujours un peu compliqué. Pendant la discussion, Margot a mis Lucas au sein, ils se débrouillent très bien tous les deux. La discussion continue sur le rythme des tétées, leur durée, la qualité du lait. Puis les deux femmes discutent de la nouvelle vie à la maison, le conjoint de Margot, l’adaptation de chacun avec Lucas qui est né maintenant. La tétée est terminée, Christelle va commencer par déshabiller Lucas, l’examiner et le peser. Il a repris son poids de naissance alors qu’il a quinze jours pour le faire. Tu vois c’est génial ce que tu fais ! Tu t’en sors super bien ! La consultation se termine autour d’un café. Margot est friande des histoires de Christelle. La sage-femme lui parle de ses derniers accouchements et du plaisir qu’elle a à chaque fois à retrouver les femmes qu’elle a suivies. Au bout de deux heures, la consultation se termine et Christelle prend la carte Vitale de Margot pour sa cotation.

Mathieu Azcue est sage-femme depuis huit ans. Son parcours professionnel est pluriel : il a exercé son métier en libéral, dans différents hôpitaux publics de niveau I et III, et dans un service de Protection Maternelle et Infantile. Après un Master 2 en anthropologie à l’université Lumière Lyon 2, il enseigne dans différentes écoles de sages-femmes et poursuit ses travaux comme doctorant en sociologie. Son terrain de recherche se situe en salle de naissance, où il étudie la façon dont les hommes et les femmes, qu’ils soient professionnels ou bien usagers de l’hôpital, se positionnent face à l’accouchement. Il a participé à différents colloques sur ce thème et écrit de nombreux articles dans la presse professionnelle des sages-femmes. Il dirige des travaux d’étudiants sages-femmes en France et en Belgique et organise des activités d’analyse de la pratique en travail social autour des questions relatives au masculin et au féminin. Son premier article de sociologie vient de paraitre à la bibliothèque du MAUSS, article qui revient sur la construction historique de la profession de sage-femme et le lien entre don et féminité.

Photographies : Rose-Marie Loisy

LoadingMise à jour...