« Retour à la page précédente

Château de Châteauneuf-en-Auxois

Château de Châteauneuf-en-Auxois
Publié par: Editions Lieux Dits

 

Parution : Juin 2017
Couverture souple à rabats
Format : 21 x 29,7 cm
72 pages
110 images

Hors collection

ISBN : 9782362191459

Album de découvertes

consulter mon panier

15,00 €

Loading Mise à jour du panier...

 

Le château de Châteauneuf-en-Auxois domine la Bourgogne depuis près de 900 ans. Rare exemple d’une architecture médiévale dans un état de conservation exceptionnel, remarqué dès le 19e siècle pour son architecture de défense, il fait encore aujourd’hui l’admiration de tous les spécialistes comme des automobilistes de l’autoroute A6 qui passe en contrebas. Tours, murailles, fossés, pont-levis ont traversé le temps. Au 15e siècle, le grand seigneur Philippe Pot insère dans cet écrin de pierre deux logis aux hautes toitures ornées de fines lucarnes, pavés de carreaux vernissés polis par le temps. La chapelle abrite d’exceptionnelles peintures murales.
Mais d’autres richesses restaient encore à découvrir, que seules les méthodes de restauration modernes pouvaient faire apparaître : des chercheurs viennent ainsi de mettre au jour des sculptures animales d’une grande finesse, une très rare charpente du 13e siècle dissimulée sous une autre plus
banale…

À l’heure où ces récentes études renouvellent l’histoire du site et alimentent les réflexions sur tous les châteaux de la région, ce livre conçu sous forme d’album présente le contexte historique, puis, au fil d’un parcours chronologique, les trois grandes périodes de construction de l’édifice, en incluant des focus sur les dernières découvertes. Des encarts sur le travail des différents spécialistes expliquent les apports de l’archéologie, de l’étude d’archives ou de la dendrochronologie à l’histoire d’un château.

Sommaire

7 I 900 ans d’histoire
10 I Châteauneuf avant Châteauneuf
12 I Les Châteauneuf
14 I Un changement de propriétaire brutal
16 I Philippe Pot, seigneur du château
18 I Une petite propriété dans le grand domaine des Montmorency
19 I Une villégiature de choix pour la famille de Vienne
21 I Un domaine de campagne pour la famille de Vogüé
25 I Un monument historique ouvert au public
29 I Le château des Châteauneuf
31 I Un domaine bien défendu
35 I La chapelle, un exceptionnel bâtiment des années 1280
43 I Le château de Philippe Pot
45 I Une demeure de prestige
46 I Des décors du sol au plafond : cloison et poutres peintes
50 I La chapelle : des peintures exceptionnelles
54 I Un tapis précieux : les carreaux de pavement
59 I Un domaine ordinaire
60 I Un domaine de campagne bien entretenu
62 I Un décor en constante évolution
69 I Le château, objet de curiosités

 Philippe Pot, seigneur du château

En 1460, Philippe Pot prend officiellement possession du fief de Châteauneuf. Il est le petit-fils de Régnier Pot, chambellan du duc de Bourgogne Philippe le Hardi et seigneur de La Rochepot. Né en 1428, Philippe porte le même prénom que son parrain : le duc de Bourgogne Philippe le Bon. Il grandit à la cour de Bourgogne, reçoit un office de chambellan, c’est-à-dire une fonction de conseiller, qui avait été attribué à son grand-père Régnier. Grâce à ses talents de négociateur, il est mandaté par le duc pour des missions diplomatiques. Il reçoit aussi une décoration prestigieuse : il est fait chevalier de l’Ordre de la Toison d’Or en 1461. Il sert par la suite le duc Charles le Téméraire.
À la mort de ce dernier en 1477, le duché doit revenir à sa fille, Marie de Bourgogne, épouse de l’empereur Maximilien de Habsbourg. Ce transfert d’une riche province à l’Empire déplaît au roi de France qui préfère la conserver. Philippe Pot rallie la cause du roi de France Louis XI dont il devient le sénéchal, gouvernant ainsi la Bourgogne pour le compte du royaume de France. En 1484, le roi Charles VIII confirme son pouvoir avec le titre de lieutenant général en Bourgogne.

Philippe possède plusieurs résidences en Bourgogne et dans les Flandres, qui font alors partie du duché de Bourgogne. Il est cependant attaché à l’héritage de son grand-père : le château de La Rochepot. Comme à Châteauneuf, un emplacement escarpé est choisi au début du 13e siècle pour y installer les premières bases d’un château. Régnier Pot obtient en récompense des services rendus le droit d’acheter la seigneurie de La Roche, qui devient le domaine principal de la famille.
Philippe Pot, devenu sénéchal, engage sa réfection en même temps qu’il entreprend celle de son nouveau domaine de Châteauneuf. Il développe à la fois ses aspects défensifs et de plaisance, en particulier dans le logis. Passé entre plusieurs mains, le château souffre pendant la période révolutionnaire, jusqu’à sa vente pour démolition au tout début du 19e siècle. Connu comme l’une des plus belles ruines de Bourgogne, le château renaît après son achat en 1893 par la famille Carnot. L’architecte Charles Suisse se charge de la reconstruction, en prenant pour modèle… le château de Châteauneuf !

 

Inventaire du patrimoine, Région Bourgogne-Franche-Comté

Par Virginie Malherbe
Photographe :
Thierry Kuntz

LoadingMise à jour...