Prix réduit !

Canton de Saint-Bonnet-le-Château

20,00 10,00

Entre Forez et Velay
(50% de réduction)

Rupture de stock

Description

Entre Forez et Velay, patrimoine artistique…

Par sa position stratégique aux confins du Forez, du Velay et de l’Auvergne, Saint-Bonnet-le-Château a compté au XIIe siècle parmi les plus puissantes seigneuries du canton. La ferveur religieuse y est également présente, comme en témoignent les nombreuses photos de croix, églises, art religieux, édicules et couvent. La collégiale Saint-Bonnet, dominant la ville, abrite de nombreux trésors…

… et foyer de la boule de pétanque en acier (OBUT)

Le patrimoine industriel est également présent, avec une forte tradition de serrurerie et de fabrication de dentelles. Mais c´est au début du XXe siècle que Jean Blanc invente la boule de pétanque en acier, et la ville devient le foyer de la fabrication de la boule de pétanque OBUT, un musée lui étant dédiée, détaillant son histoire et ses process de fabrication !

 

Auteurs

Inventaire du patrimoine, Région Rhône Alpes

Par Bernard Ducouret, Thierry Monnet
Photographe : Éric Dessert, Alain Franchella, Jean-Marie Refflé

 

Extrait

La collégiale Saint-Bonnet : l´église primitive, mentionnée pour la première fois en 1225 comme chapelle (capella), dépendait de Saint-Nizier-de-Fornas. La fondation de la paroisse de Saint-Bonnet se situe entre 1351 et 1361 ; en même temps est créée une communauté de prêtres sociétaires. Régis par des statuts et placés sous la direction du curé, ils pouvaient être comparés à un véritable chapitre de chanoines : ils portaient un habit particulier, possédaient un quartier, le cloître, correspondant à l´îlot situé à l´ouest de l´église, où se trouvaient la demeure du curé, le logement de plusieurs prêtres et une grande salle, le Cénacle ; celle-ci, utilisée pour les grands repas de la communauté ou des confréries, jouait le même rôle que la célèbre salle de la Diana pour les chanoines de la collégiale Notre-Dame de Montbrison. Dirigeant une école dès le dernier quart du XIVe siècle, possédant une bibliothèque et attachant une grande importance à l´étude de la musique, les sociétaires assuraient à la ville de Saint-Bonnet un certain rayonnement culturel. La construction d´une église plus vaste paraît avoir été rapidement envisagée : en 1372 un don est fait à l´œuvre de l´église ; dans son testament de juin 1399, Guillaume Taillefer, marchand drapier, déclare avoir entrepris l´édification du chœur. L´inscription peinte dans la chapelle basse, rapportant que l´église fut commencée le 8 mai 1400 grâce aux dons du même Taillefer, commémorerait donc une cérémonie officielle de pose de première pierre sur le chantier en cours. En 1418, les travaux touchent à leur fin : des legs sont enregistrés concernant les vantaux d´un portail qui viennent d´être réalisés et la fonte d´une cloche, ce qui signifie qu´une tour au moins est achevée et que le portail ouest est terminé.

Fiche technique

Parution : Novembre 1998
Couverture souple à rabats
Format : 21 x 29,7 cm
96 pages

Collection Images du patrimoine

Informations complémentaires

Poids 1.0141264060504 kg