Le livre des lecteurs

35,00

A Book of readers

Publié par : Les Éditions Lieux Dits
ISBN : 9782362190438 Catégorie :

George Zimbel et Dany Laferrière, pour l´amour du livre

Photographies de lecteurs pour George Zimbel et Journal d´un lecteur en dix instantanés pour Dany Laferrière sont réunis dans ce livre, dédié à tous les amoureux de lecture du monde !

Les photographies de George Zimbel

Après Bourbon St New Orleans 1955, le photographe George S. Zimbel nous revient avec un projet sur la lecture. Ce livre réunit des photographies de lecteurs pris sur le vif, des années 1950 à aujourd´hui, un peu partout dans le monde (Montréal, New York, Paris, Barcelone). Empreintes d´une grande tendresse, ces images montrent des moments d´une rare intimité et nous font sentir le fil ténu qui lie le lecteur au monde de la littérature.

Essais sur la lecture et la photographie

En introduction, George S. Zimbel aborde le thème de la lecture de photographies. Un essai de Vicki Goldberg, critique au New York Times, qui connaît bien le travail du photographe, analyse l´apport de ce dernier à la photographie documentaire. Le livre se clôture sur un texte d´Elaine Sernovitz Zimbel, l´épouse de George Zimbel, qui livrera une facette intime du photographe, de l´homme, du père et du lecteur. L´ouvrage est bilingue français-anglais.

Un livre dans le livre

Au centre du livre, en écho aux photos, un livret présente le texte de l´écrivain et passionné de lecture Dany Laferrière : Journal d´un lecteur en dix instantanés.

Parution : Octobre 2011
Couverture cartonnée
Format : 20 x 26,5 cm
200 pages

 

George Zimbel est un lecteur fervent. À un âge où il était encore trop petit pour traverser la rue tout seul, sa mère l’aidait à franchir la chaussée avant de l’envoyer comme un grand dans ce monde merveilleux des livres qu’est la bibliothèque. À l’université, à la fin des années 1940, il lisait souvent jusqu’à 2 h du matin — et il a commencé à photographier des lecteurs. « Mais c’est lors de mon premier séjour à Paris, en 1952, que j’en ai fait une pratique sérieuse. Il y avait partout des gens qui lisaient, même la nuit dans la rue. Cela correspondait à l’idée que je me faisais de Paris à titre de centre culturel du monde », dit-il. À propos de ses propres habitudes de lecture nocturne, il explique : « Je crois que c’est parce que ma mère avait coutume de s’installer le soir dans le salon près de la fenêtre pour lire à la lumière du lampadaire afin d’économiser l’électricité et de l’argent. » C’est à l’université qu’il a commencé à photographier des lecteurs, et il a poursuivi aux États-Unis, en France, au Canada (où il s’est établi en 1971 avec sa femme et ses enfants pour protester contre la guerre du Viêtnam et répondre « à l’appel pressant du retour à la terre »), puis en Angleterre et en Espagne. Plus rapidement qu’un ornithologue amateur ne reconnaît une fauvette, il arrive à repérer un lecteur partout où l’on puisse trouver un individu le nez dans sa lecture : au restaurant, sur le trottoir, derrière une fenêtre, dans une file. « Encore aujourd’hui, mon index frémit dès que je perçois ce lien entre un lecteur et un livre, dit-il. C’est un si beau moment. Comme j’ai tellement pris de photos de lecteurs dans les années 1950, les éditeurs m’ont demandé d’en prendre d’autres. Les nouvelles photographies dégageaient la même atmosphère que les précédentes. Je ne sais faire autrement. » Dans les années 1960, ses missions — pour le laboratoire d’installations éducatives de la fondation Ford et pour la Commission d’examen d’admission aux études supérieures — comportaient la visite d’écoles à travers les États-Unis, ce qui offrait à son regard vorace un grand nombre de lecteurs.

Par Dany Lafferrière
Photographe : George S. Zimbel

 

Informations complémentaires

Poids 1.763698097479 kg