Prix réduit !

Entre Brenne et Poitou,le canton du Blanc

18,00 9,00

50% de réduction

Description

Découvrez les paysages variés du Poitou et de la Brenne

Château Naillac, Rosnay, Le Blanc, Ruffec, Ciron, Concremiers, Ingrandes, Saint-Aigny, autant de noms et autant de paysages du Poitou et de la Brenne que nous vous invitons à découvrir dans ce livre !

Un patrimoine authentique et très varié

Découvrez donc le château le Boucher à Rosnay, celui de Forges à Concremiers, Romefort à Ciron, La Font à Ruffec, et de nombreuses demeures de la Renaissance, maisons de maître Art nouveau, constructions rurales, fermes et granges. Une petite industrie de moulins et tuileries complète ce panorama du patrimoine du Bas-Berry, en beauté…

L´histoire et la géographie du canton

Le canton du Blanc, découpé dans une zone de transition du Bas-Berry, recouvre partiellement la Brenne et empiète sur les marges du Poitou. Il est tout entier compris dans les limites du parc naturel régional de la Brenne. L’histoire révèle de longue date ici une région « frontière ». C’est en effet aux abords du Val de Cresue et de l’Anglin que se situent à l’époque pré-romaine les limites territoriales du Pictones et des Biturgies, non loin de celle des Turones, populations qui donneront leur nom au Poitou, au Berry et à la Touraine.

Marais et campagnes : le paysage bocager et la Brenne

Si les campagnes bocagères des zones calcaires n’ont pas exalté l’imagination des écrivains ou des gestionnaires, il n’en est pas de même de la Brenne. Paul Vialar l’aimait comme « le plus beau cadeau du monde ». Pourtant, pendant des siècles étangs et marécages, terres mauvaises et malsaines, ont donné à la Brenne une réputation fâcheuse de région misérable, domaine des fièvres et de la sorcellerie. Loin d’être une calamité naturelle, les étangs sont en réalité une création liée à la mise en valeur ancienne du pays par les abbayes et les pouvoirs laïques qui les ont établis selon leurs besoins. L’action d’aménagement du Second Empire interrompra cette tradition désolante. C’est la variété des conditions naturelles et historiques qui donne à ce canton la diversité et l’authenticité d’un patrimoine qui n’a pas connu de grands bouleversements.

Auteurs

Inventaire du patrimoine, région Centre


Par Christian Trézin
Photographe : Mariusz Hermanowicz, Robert Malnoury


 

Extrait

Ce regroupement initial a pu également être causé ou consolidé pendant le Haut Moyen Âge par la constitution des paroisses qui stabilisent les hommes (Pouligny-Saint-Pierre, Rosnay, Saint-Aigny, Concrémiers). Leur chef-lieu avec l´église devenait alors peu â peu centre de peuplement. Mais la réalité des institutions antiques est encore si forte au Moyen Âge que les limites ou le nom même des paroisses se calquent parfois sur ceux de domaines agricoles gallo-romains dont la structure s´est conservée à travers les siècles. Ainsi Ruffec pourrait bien rappeler une villa Rufiaca, ou domaine antique de Rufius. La formation des villages de la Brenne, comme ailleurs en Bas-Berry, n´est pas liée à l´apparition des premières fortifications privées sur motte à partir des IXe et Xe siècles, ni à celle des châteaux de pierre qui ailleurs s´accompagnent parfois du regroupement, autoritaire ou non, des populations sous la domination du puissant. Dans le canton un pareil cas se limite à la ville haute du Blanc dès le XIe siècle, avec le château Naillac et le château des Bordes, et, plus tardivement, au nouveau bourg d´Ingrandes en rive gauche de l´Anglin. L´implantation des châteaux confirme dans ces deux cas l´intérêt économique du lieu. Un cas est douteux, celui de Ruffec. La qualification de castrum de Rofec (castrum signifie château ou village fortifié) apparue au XIIIe siècle se transformera en Ruffec-le-Château au XIVe siècle. Mais la population y est tiraillée dès le XIIe siècle entre le prieuré Saint-Martial en rive droite et l´église paroissiale en rive gauche, voisine du quartier appelé le château, bien que ne montrant pas de trace certaine d´édifice fortifié.

Fiche technique

Parution : Avril 2005
Couverture souple à rabats
Format : 21 x 29,7 cm
72 pages
200 images


Collection Images du patrimoine

Informations complémentaires

Poids 0.77161791764707 kg