« Retour à la page précédente

Châtillon-Coligny

Châtillon-Coligny
Publié par: Editions Lieux Dits

Parution : Octobre 2000
Couverture souple à rabats
Format : 21 x 29,7 cm
64 pages
160 images

Collection Images du patrimoine

 

ISBN : 9782905813268

50% de réduction

consulter mon panier

6,00 €

Au lieu de 12,00 €

Loading Mise à jour du panier...

Châtillon-Coligny : le faste du château et l´abbaye cistercienne de Fontainjean

Au sud-est du Gâtinais et à la limite de la Bourgogne, le canton de Châtillon-Coligny porte le témoignage d’une histoire profondément marquée par les guerres de Religion et le souvenir de l’amiral Gaspard II de Coligny. Depuis la préhistoire, la position géographique du canton dans la vallée du Loing a favorisé l’installation de différents groupes humains. La contrée prend de l’importance à la fin du XIIe siècle, au moment de l’émergence du château de Châtillon qui appartient aux comtes de Sancerre et de l’abbaye cistercienne de Fontainjean qui constitue l’autre puissance temporelle. Celle-ci présente encore aujourd’hui de superbes vestiges qui ne manquent pas d’évoquer son autorité d’alors.

Grandes architectures...

Au XVIe siècle, nombre d’églises sont malheureusement pillées ou incendiées lors des guerres de Religions, notamment celles de Dammarie-sur-Loing, de la Chapelle-sur-Aveyron et de Châtillon-Coligny. Ainsi, la ferveur religieuse a produit un patrimoine remarquable mais l’affirmation de ses convictions en a, dans le même temps, fait disparaître une partie.

... et patrimoine rural

Les grandes constructions ne doivent pas faire oublier un patrimoine plus modeste mais très attachant tel que l’église de Cortrat, la tuilerie d’Aillant-sur-Milleron, la magnanerie de Nogent-sur-Vermisson, les ouvrages liés au canal de Briare... La campagne conserve par ailleurs une architecture rurale traditionnelle ayant adopté les matériaux locaux (pan de bois et torchis) et qui a su marier à la fin du XIXe siècle des éléments nouveaux (la brique) aux techniques anciennes.

 

 

Situé aux confins du Loiret et jouxtant l´Yonne bourguignonne, le canton de Châtillon-Coligny compte 12 communes depuis 1936, après le rattachement de Solterre à celui de Montargis. Le chef-lieu du canton, autrefois Châtillon-sur-Loing, reçoit le nom de Châtillon-Coligny en 1896, en souvenir de la famille qui a marqué son histoire. Le canton est traversé du sud au nord par le Loing et 3 de ses affluents, l´Aveyron, le Milleron et le Vernisson. Entre 1604 et 1642, le Loing fut doublé par le canal de Briare, axe fluvial complété par la grande route de Paris à Saint-Fargeau mentionnée depuis 1552. Établi entre la plaine de Beauce à l´ouest, la forêt de Montargis au nord et la Puisaye au sud, le canton fait partie du Gâtinais. Ce pays aux limites imprécises comprend le Gâtinais beauceron à l´ouest du Loing et le Gâtinais oriental qui indue la vallée du Loing et sa partie est. C´est une région assez humide partagée entre des terres de culture et d´élevage.

Inventaire du patrimoine, région Centre

Par Valérie Mauret-Cribellier
Photographe : Mariusz Hermanowicz

LoadingMise à jour...