Aix-les-Bains

29,00

Carrefour des Villégiatures

Description

Située en bordure du plus grand lac naturel de France, la cité thermale d’Aix-les-Bains étage son riche patrimoine architectural en amphithéâtre sur le Piémont des Alpes du Nord, dans un paysage grandiose qui lui sert d’écrin naturel.
Carrefour des villégiatures thermale, balnéaire et de montagne, c’est en premier lieu autour de ses sources chaudes qu’Aix la savoyarde a forgé son identité : ville des eaux, ville des rois, ville des palaces, des belles villas de villégiatures où aimaient à se rendre un grand nombre de souverains en provenance non seulement d’Europe, mais aussi d’Amérique Latine, de Russie, d’Extrême-Orient… En témoignent les somptueux palaces des XIXe et XXe siècles, les très nombreuses villas de villégiature, le casino, l’hippodrome et bien d’autres bâtiments symboliques d’une ville d’eau de qualité.
Lorsqu’à la fin du XIXe siècle le tourisme international découvre la montagne, Aix-les-Bains, profitant de son cadre naturel favorisé, accompagne la nouvelle mode par la création d’une station d’altitude sur la montagne du Revard, remplacée au XXe siècle par une station de sport d’hiver.
La dernière face de cette trilogie des villégiatures s’articule autour du tourisme balnéaire, l’aménagement des rives du lac pour la plaisance, les sports nautiques ou tout simplement la promenade romantique.

Auteurs

Un livre réalisé avec l’Inventaire général du patrimoine culturel de la Région Auvergne-Rhône-Alpes et la Ville d’Aix-les-Bains
Texte :

Elsa Belle, Philippe Gras, Joël Lagrange (dir.), et al.
Photographies :
Eric Dessert, François Fouger, Denys Harreau, Thierry Leroy, Michel Pérès, Franck Trabouillet

Extrait

Feuilletez un extrait du livre au format PDF en cliquant ici

Sommaire

Introduction 

Aix-les-Bains, une ville savoyarde ouverte sur l’Europe, entre lac et montagnes

L’Inventaire du patrimoine d’Aix-les-Bains, un outil nécessaire à l’étude du bâti aixois

L’histoire politique de la ville et son impact sur le thermalisme

Chapitre I – Aix la thermale          

Partie A. Des fondements romains au premier établissement thermal (Ier siècle avant J.-C. – ) Aix et ses thermes romains. De la réalité archéologique à la légende fondatrice (Ier siècle avant J.-C. – Ve siècle)

Du Moyen Âge à la fin du XVIIIe siècle, la cité thermale s’éclipse au profit du bourg castral (IXe-XVIIe siècle)

Les frémissements d’une nouvelle ambition thermale (XVIIe et XVIIIe siècles)

Partie B – La construction de nouveaux thermes par la monarchie sarde (-)       

L’édification des Thermes royaux en 1776 : un bâtiment fonctionnel et adapté aux soins

Encart – Les Despine et les techniques thermales    

L’amélioration des bâtiments (1816-1853) et la construction des thermes Pellegrini (-)

Partie C – Un établissement thermal en chantier permanent, de l’Annexion de la Savoie à la Première Guerre mondiale (1860-1914)           

L’Annexion de la Savoie à la France et ses conséquences sur le chantier des thermes

Un établissement en constant agrandissement

Partie D – La modernisation de la station (1914-1950)      

La Grande Guerre et ses conséquences : vers un nouvel établissement thermal

Des thermes gigantesques et luxueux

Encart : Roger Pétriaux et son œuvre aixoise          

Partie E – L’industrie touristique, des années 1950 à la fin du XXe siècle

Un nouvel enjeu, le thermalisme social

La construction d’un nouvel établissement thermal et la fermeture des thermes historiques (2000-2008)
Encart : Les thermes Chevalley        

Chapitre II – Une ville modelée par la villégiature         

Partie A : Aquae, un vicus de villégiature ?

Partie B : La bourgade médiévale fait place à la ville thermale au XIXe siècle    

Partie C. La construction d’hébergements pour les baigneurs : évolution de la ville (1860-1914)          

De la maison particulière au Grand Hôtel

Les hôtels aixois participent à l’élaboration du cadre urbain de la ville d’eaux

La rue du Casino et la rue Davat, urbanisation et montée en gamme

La conquête des Coteaux, l’ère des palaces

Autour de la gare, le centre-ville s’étend à l’ouest

Formes architecturales des hôtels aixois

Vers la définition d’un archétype thermal aixois

L’attrait de l’architecture du Grand Siècle autour de 1900

Éclectisme et mélange des styles dans l’architecture des palaces

Architecture et implantation des villas (1870-1914)

Le secteur des Côtes et la diversification de l’implantation après 1883

Le piémont du Revard s’ouvre à la villégiature

Au-delà de la voie ferrée, à l’ouest

Encart : Le style chalet         

L’avenue du Grand-Port et les bords du lac

Partie D : Le développement de la ville de plaisirs 

Des « promenades » aux parcs, vers la création d’espaces spécifiques

Le casino Grand Cercle, point de départ de l’essor de la station et extension vers l’ouest

Un pôle dédié aux sports élégants au sud

Partie E : Le renouvellement de l’espace urbain grâce à l’action publique (XXe siècle), 

L’échec de la planification urbaine issue de la loi Cornudet et des plans d’urbanisme successifs

Le remodelage de l’espace public en centre-ville accompagne le renouveau thermal

Chapitre III – Entre lac et montagne        

Partie A – Les premiers aménagements des bords de lac du Bourget         

Partie B : Lac et montagne : l’invention de nouvelles villégiatures

Une station thermale au bord de l’eau ?

Une station au mont Revard

De la station estivale à la station hivernale

Encart : Le chemin de fer à crémaillère Aix-les-Bains – Le Revard

Partie C : Le lac s’ouvre à de nouvelles pratiques de loisirs          

Activités nautiques et conflits d’usage

Les réalisations décidées par Maurice Mollard au bord du lac

Des plages privées en concurrence avec les projets publics d’aménagements des bords du lac

Partie D : Les rives du lac et le Revard : des stations intégrées aux sites de loisirs         

Des stations intégrées dessinées

Des dessins à la réalité

L’empreinte de la ZAC des bords du lac

Le Revard comme poumon urbain de proximité

L’impossible cité au bord de l’eau

Encart : Laurent Chappis, un architecte utopiste au chevet d’Aix-les-Bains, des rives du lac et du Revard        

Conclusion    

Le particularisme du thermalisme aixois, un thermalisme sous contrôle de l’État

La trilogie des villégiatures, entre thermalisme, lac et montagne

Un patrimoine reconnu mais menacé d’effacement

Bibliographie

 

Fiche technique

Parution : 06 mai 2022
208 pages
300 illustrations
Format : 21 x 27 cm

Beau livre à couverture souple avec rabats

29  euros TTC
ISBN : 9782493522016

Informations complémentaires

Dimensions 21 × 27 cm

Vous aimerez peut-être aussi…